Littérature

La tresse

auteur : Laëtitia Colombani

...
publié par Libraire UCulture

« 3 femmes, 3 destins, 3 histoires qui s’entrelacent comme une tresse pour nous raconter ses femmes qui font face à l’adversité chacune à leur façon. »

« Beau roman sur les femmes, leur courage, leurs espoirs et leur force. »

Coup de coeur librairie U-Culture Nantes.

La tresse
Laëtitia Colombani
Editions Grasset

A propos du contributeur

Libraire UCulture

Libraire U-Culture

1 commentaire

  • Pour confectionner une tresse, il faut trois mèches de cheveux, trois fils. Dans son livre Laetitia Colombani tresse la vie de trois femmes, trois lieux, trois vies pour une histoire de chevelure pas tirée par les cheveux. Oui, il fallait que je la fasse, vous connaissez mon goût pour les jeux de mots douteux !
    Ce qui les relies, c’est leur soif de liberté, leur désir de prendre leur destinée à bras le corps.

    Smita vit en Inde, à Badlapur. Intouchable elle est, Intouchable elle reste. Son travail, son darma depuis l’âge de six ans ? « Elle ramasse la merde des autres à mains nues, toute la journée »
    Elle a décidé que sa fille ne serait pas comme elle et qu’elle irait à l’école pour sortir de sa condition
    Giulia vit en Sicile à Palerme et travaille avec son père où ils « récoltent » les cheveux chez des particuliers ou chez les coiffeurs. Giulia n’a pas son pareil pour débusquer le cheveu blanc. Son père, victime d’un accident de la route est dans un coma profond. Elle décide donc de prendre le manche de l’entreprise et découvre avec effroi que l’entreprise est en faillite et doit relever le défi de la pérennité.
    Montréal, Canada, Sarah, avocate réputée à la veille d’être associée au cabinet qui l’emploie apprend qu’un cancer a fait son nid en son sein. Cette femme d’affaires douée, divorcée, mère de deux enfants a tout misé sur sa réussite professionnelle. KO debout à l’annonce de son cancer, elle décide de mettre son opiniâtreté à faire reculer le crabe et vivre.
    Oui, ces trois femmes décident de ne pas accepter, de dire non à la fatalité, de se battre pour un avenir meilleur, ou autre.
    Leurs histoires se tressent pour une fin que je ne dévoilerai pas.
    Laetitia Colombani avec son écriture directe, un brin idéaliste, plein d’humanité, d’espoir a concocté un roman qui fait du bien, ceci dit sans ironie, agréable à lire.
    Ce n’est pas un roman inoubliable, mais un livre à lire dans un train, en vacances pour passer un instant agréable.

Laisser un commentaire