Actualités

Shantaram

auteur : Gregory David Robert

...
publié par lamarysou

Le 21 juin, c’est l’anniversaire de Grégory David Roberts. C’est aussi le mien, d’ailleurs. Né en 1952 à Melbourne, Grégory, maltraité par son père, il se révolte, se tire à seize ans de chez lui, lâche aussi le lycée, (dommage, il était plutôt bon, dit-on, surtout pour l’écriture), travaille comme soudeur. Plus tard, après avoir tenté des études de philo en cours du soir, il se marie, mais ça aussi, ça part en vrille. Privé de voir sa fille suite à son divorce, il s’accroche à l’héro, fait quelques braquages -faut payer la dope-, et se fait serrer en 1978. Il aurait dû passer dix-neuf ans en taule, mais il a réussi à s’évader. En écrivant, d’abord. Puis en évitant de se présenter dans le cadre de sa conditionnelle. Fuyant l’Australie, il s’embarque pour l’Inde, change d’identité, devient Shantaram, « Le repenti », en dialecte marhati. Dans un bidonville de Bombay, il s’occupe des malades des rues sans soleil, défend les plus pauvres des quartiers les plus dangereux, apprend une nouvelle langue. Malheureusement, il se fait remarquer par la mafia locale. C’est vrai qu’il a un potentiel ! Torturé, emprisonné, il doit céder au chantage, trafique des devises, des passeports, des armes… et descend aux enfers au sein d’une unité de combattants moudjahidin en Afghanistan… (lisez la suite sur « reservoir des sens » (https://dejours.com

A propos du contributeur

lamarysou

Laisser un commentaire