Littérature

La fenêtre de Dieu

auteur : Cédric Blondelot

...
publié par Violaine Belouard

J’ai découvert la maison de la presse Mondésir par une photo…celle du livre de Cédric Blondelot.
La maison de la presse de Mondésir à Merignac est située dans la proche banlieue de Bordeaux. L’endroit n’est pas très grand mais une belle place est faite aux livres. Philippe Fournier entouré de son équipe y partage sa passion pour les livres et les auteurs. Trois électrons libres, Simonne, Marc et Karine accompagnent Philipe dans cette aventure, en semant des « petits mots de libraires » au fil de leurs lectures. Les dédicaces, nombreuses, sont toujours un moment très fort de partage et de rencontre avec les auteurs

Voici donc l’avis de Karine pour La fenêtre de dieu :
Ce roman est un magnifique ovni littéraire. Un petit miracle d’imagination et de narration. Cédric Blondelot nous offre son premier roman dont l’étrangeté fait tout son charme. L’intrigue est purement addictive et il est difficile d’en arrêter la lecture.
« La fenêtre de Dieu » est tout simplement une fenêtre qui s’ouvre sur nos mélancolies, nos tourments, nos regrets et qui à partir d’une vache (si si…) nous fait traverser le temps, les lieux, et croiser les destins d’une large galerie d’hommes et de femmes. C’est d’ailleurs un des tours de force de l’auteur : donner , parfois en très peu de lignes, une vrai densité et une histoire à tous ces personnages …
Il déroule l’intrigue et y jette les personnages avec une maitrise bluffante.
Entre nous, vous ne passerez plus jamais devant les toilettes de votre piscine municipale sans avoir envie d’y fumer une cigarette…
Bref, j’ai lu « Tolbiac Juillet – La Fenêtre de Dieu », et j’ai adoré !

Et voici mon avis :
Il y a des auteurs à côté desquels il ne faut pas passer. Je pense que Cédric Blondelot fait partie de ceux-là.

Pour tout dire, la couverture ne m’avait pas attirée plus que ça, je la trouvais sombre et complètement originale, d’où une appréhension de ma part. Le résumé m’avait bien fait comprendre que le contenu du livre serait surement aussi original. Mais étant curieuse par nature, il fallait que je découvre !

Je me suis concentrée dès le départ pour ne pas passer à côté de quelque chose dans l’histoire de Tolbiac Juillet. Un jeune homme venu comme un cheveu sur la soupe dans la vie d’un couple de kiosquier. On le suit donc dans sa vie parfois un peu particulière jusqu’à ce moment où littéralement elle change. Et là on arrive dans une partie du livre plutôt comique car Tolbiac ne comprend plus rien, ne reconnaît plus rien ni personne et malgré tout il devra essayer de faire comme si c’était sa vie !

Ce roman est très réussi je trouve, notamment car j’ai retenu le nom du personnage. Chez moi c’est un exploit :)

L’auteur m’a embarquée dans ces mondes où tout est à réinventer et tout est possible. C’est un livre qui a le mérite de faire travailler l’imaginaire pour que l’on arrive à se placer à côté de Tolbiac et vivre en même temps que lui les événements. Je n’ai pas eu l’impression d’être une simple observatrice mais plutôt une aventurière, chaque page (et surtout dans la deuxième partie du livre) me faisait découvrir un nouveau rebondissement.
L’histoire se tient du début à la fin, on est entre deux mondes, il faut bien suivre pour ne rien perdre mais comme on veut savoir ce qui va se passer on a du mal à lâcher le livre. J’ai trouvé que l’écriture, les phrases étaient plutôt jolies et bien tournées, le rythme intéressant car les chapitres n’étaient pas trop long et donc on ne s’ennuie pas.
Je suis ravie d’avoir lu ce livre et ainsi découvert un nouvel auteur !

Blog Les Lectures de Lailai

ACHETER CE LIVRE

A propos du contributeur

Violaine Belouard

Les livres font partie intégrante de ma vie.
Je suis passionnée depuis toute petite et en avançant il me fallait plus que lire dans mon coin toute seule...depuis 2014 je tiens un blog littéraire et depuis fin 2015 j'ai créé un groupe de lecteurs sur Cholet pour lier l'Humain à ma passion.

Laisser un commentaire

Mots des Libraires

GRATUIT
VOIR