A propos du contributeur

Myriam Hall du Livre Nancy

Librairie Le Hall du Livre, Nancy.

1 commentaire

  • Avec Des carpes et des muets, je suis les méandres de la rivière, je sens les odeurs prégnantes du canal « Par la porte d’entrée restée ouverte, l’odeur du canal montait, plus forte dans la fraicheur de la nuit. », je regarde la vie qui l’entoure. Les dialogues de Judith Masson sont à la fois introspectifs, vifs, courts, les personnages bien campés. La métaphore est belle. Les phrases, très photogéniques, côtoient la poésie.
    Je comprends pourquoi Lionel-Edouard Martin a aimé des carpes et des muets, c’est un très beau premier roman

Laisser un commentaire

Mots des Libraires

GRATUIT
VOIR