Littérature

Le paradoxe d’Anderson

auteur : Pascal Manoukian

...
publié par Sebthocal

Au cœur de l’injustice sociale

Concept économique, le paradoxe d’Anderson se définit par le constat qu’aujourd’hui l’acquisition de diplômes supérieurs à ceux de ses parents n’assure pas nécessairement une position sociale plus élevée. Un principe inique que décortique Pascal Manoukian dans ce roman sensible et envoûtant. Actuel et indispensable!

 

« — Et alors, ce paradoxe d’Anderson ?

— Anderson a défini que l’acquisition par un étudiant d’un diplôme supérieur à celui de ses parents ne lui assurait pas nécessairement une position supérieure dans la vie professionnelle. Par exemple, imagine que moi, après trois ans de fac ou cinq ans d’école de commerce, je finisse caissière chez Simply. Ça, c’est le paradoxe d’Anderson.  

Sa mère lui fait les gros yeux. 

— Tu es en train d’essayer de m’expliquer que ça ne sert à rien de faire des études, c’est ça ? 

— Je savais que tu n’allais pas aimer, mais c’est au programme. »

 

Pour en savoir plus —> ma chronique

ACHETER CE LIVRE

A propos du contributeur

Sebthocal

• Libraire Fnac Parly 2 – Littérature française
• Rédacteur pour Fnac.com et avoir-alire.com

@sebthocal : retrouvez mes chroniques sur Facebook, Instagram ou Twitter, toutes mes lectures sur Babelio et mes coups de cœur sur Les Petits Mots des Libraires ;-)

« Je prends le livre ouvert à la pliure, je me remets à son rythme, à la respiration d’un autre qui raconte. Si moi aussi je suis un autre, c’est parce que les livres, plus que les années et les voyages, changent les hommes. »
Erri de Luca, "Trois chevaux", 1999.

Laisser un commentaire

Mots des Libraires

GRATUIT
VOIR